Moulin des Chânières - Vairé
facebook

Travaux en façades et autres incivilités

"Des p'tits trous, des p'tits trous, finis les p'tits trous"

Avant

Pigeonniers -
 

Après

Pigeonniers murés -
A notre emménagement aux Chânières, le moulin était pourvu, sous la corniche, d'une rangée de pigeonniers, que le propriétaire de l'époque avait pris soin d'aménager lors de la restauration du bâti, afin d'offrir un promontoire de choix aux nombreux rapaces (chouettes, hibous, faucons, etc.) qui fréquentaient les lieux.
Certes, ceux-ci abritaient aussi, régulièrement, des choucas des tours, espèce moins désirable, bien que tout aussi protégée.

Ces détails architecturaux faisaient l'objet d'une protection dans le règlement du PLU. Le permis de construire spécifiait clairement que la façade du moulin resterait inchangée.
  C'est donc avec la plus grande des surprises qu'au cours des travaux entrepris en 2017, par un beau matin d'avril, en pleine période de nidification pour de nombreuses espèces, nous constations avec dépit que ceux-ci avaient été sauvagement rebouchés.
Ce cher homme suit la tendance du "zéro déchet" 😀  

"Zéro chiure de chouettes sur les chapeaux chics.(*)"

C'est aussi avec une colère non dissimulée que j'ai observé les couples d'adultes errer, des jours durant, collés à la paroi, cherchant leurs nids et leurs petits.

(*) Logements destinés à une clientèle de passage, dans le cadre d'hébergements touristiques... Oups, ça non plus n'était pas spécifié dans le permis de construire 🤐

Toujours des histoires de trous, de ceux-là qui jouent à cache-cache...

Fenêtre irrégulière -
Fenêtre irrégulière -
Fenêtre irrégulière -
La façade originale est encore intacte dans sa partie basse; son enduit à la chaux, d'époque napoléonnienne, patiné par le temps, s'est enrichi de nuances dorées. Ses trous de boulins étaient autant de possibles refuges pour les chauve-souris habituées des lieux.
J'ai bien fait mes devoirs, tant et si bien que l'un de ces fameux trous finit par attirer mon attention : camouflé par des blocs de mousse, puis, par une grosse poutre, celui-là tardait à être réparé, sans que nous n'en comprenions la raison.
Puis, la lumière fut : une fenêtre était apparue à sa place. Certains diront qu'elle est toute petite, qu'elle ne dénature pas le bâtiment...
Quitte à me répéter, ce batiment était protégé, et le constructeur n'avait aucune autorisation de travaux en façade.
Porte arrière -   Porte arrière -
Et puis, tant qu'on y est : "On entre comme dans un moulin" ...
Cette expression bien connue est dûe au fait qu'un moulin possède deux portes. C'est l'une des particularités architecturales de ces bâtiments.
Mais pourquoi donc ?
C'est afin que le meunier puisse entrer et sortir à tout instant, et ceci, alors même que l'une des portes est condamnée par les ailes, orientées en fonction du vent.
  Celui des Chânières ne faisait pas exception à la règle. Eh bien, cette ouverture eut l'indélicatesse de contrarier l'entrepreneur, qui se garda bien de demander une autorisation de la modifier.
A quoi bon, après tout : A Vairé, "chacun fait ce qu'il veut sur sa parcelle !".
Ouverture grange -   Ouverture grange -
L'histoire de celle-ci diffère un peu. Nous sommes en juin 2018, un arrêté interruptif de travaux protège le site depuis juillet 2017.
Qu'à cela ne tienne : ceux-ci reprennent, et les infractions aussi, preuve en est, cette grande baie vitrée, en lieu et place d'une simple fenêtre; bien cachée derrière, nous n'étions probablement pas censés la voir, pas de chance...
  ...Constatée, signalée en mairie, a-t-elle fait l'objet d'un PV ? Des mesures ont-elles été prises pour dissuader l'entrepreneur de continuer ses travaux dans l'attente du jugement administratif ?
Nous n'en savons rien. Toujours est-il qu'aujourd'hui, cette infraction gênante, argument de poids en appui de nos demandes insistantes de pose de scellés, a simplement été "gommée", en toute discrétion.

Gros plan sur des détails architecturaux de la grange (protégés par le règlement du PLU)

"Le roi de la truelle a frappé"

Avant

Fenestron grange -
 

Après

Fenestron muré -
Fenestron grange -   Fenestron muré -
Ces fenestrons faisaient également partie de son charme. Ils ont, de plus, abrité au fil du temps de nombreuses nichées d'oiseaux.   Voilà ce qu'il sont devenus aujourd'hui, et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
Trous de boulins -   Trous de boulins  bouchés -
La façade ouest de la grange, pourvue de ses multiples "trous de boulins". C'était comme si elle nous observait de ses yeux rieurs.
Outre le cachet particulier qu'ils apportaient à ces vieilles batisses, ils jouaient également un rôle majeur pour la biodiversité locale.
Plus d'infos sur : Les vieilles pierres
A lire : La disparition vertigineuse des hirondelles
  Une façade triste, aveugle et plate, ou comment effacer des siècles d'histoire dans l'ignorance et la précipitation. Un gâchis parfaitement inutile, d'autant que nous avons tout fait pour l'éviter.

Gros plan sur la charpente

Charpente -
 

Gros plan sur le four à  pain

Four à pain -
Nous avons eu l'honneur de pouvoir admirer de près ce travail d'orfèvre, réalisé par l'ancien propriétaire, auquel nous devons la restauration de toute la partie supérieure du moulin, jusqu'au toit.

Je crains fort que cette merveille ne soit plus visible aujourd'hui, et cela me brise le coeur.💔
  Ici, c'est le four à pain en cours de re-contruction. On peut admirer la patience et le soin apportés à cette réalisation, par un amoureux de la pierre et du site, qu'il avait à coeur de valoriser sans lui porter atteinte. Les joints sont quasi-invisibles, comme pour l'extérieur de bâtiment, où il avait recherché une intégration parfaite, en usant du ciment avec beaucoup de parcimonie.
Ce four à pain aura-t-il la chance de pouvoir fonctionner un jour ?
Fenestron grange -

Fenestron grange -
  Fenestron grange -

Fenestron muré -
La façade ouest de l'ancienne cave, avant travaux. Si l'on peut arguer que l'architecture n'est pas tout à fait conforme au style original, on remarquera néammoins l'intégration parfaite de l'ensemble dans le paysage rural. Pas de joints grossiers, juste un assemblage de pierre soigneusement sélectionnées. Les linteaux sont en granit.   L'aspect rural a été remplaçé par un style moderne et sans cachet. Encore une fois, c'est le gris du béton qui domine. Les linteaux en granit ont disparu du décor. Les pierres ont fait l'objet d'un grossier rejointoiement, faisant perdre à à l'ensemble cette subtile fusion avec le paysage environnant.

Le patrimoine rural, en savoir plus : Maisons Paysannes de France


Commentaires


Commentez cet article
Nom  
Commentaire



POUR LA PROTECTION EFFECTIVE DES ZONES NATURELLES, LA PÉTITION EST TOUJOURS EN LIGNE :
Merci d'avance de vos soutiens !

L'auteur du site se dégage de toute responsabilité concernant l'exactitude ou l'exhaustivité des informations fournies. Il ne saurait être tenu pour responsable des éventuels dommages causés par l'utilisation de celles-ci, compte-tenu de l'absence d'intention manifeste de sa part.
Il est fortement conseillé, avant d'entamer une procédure juridique, de se faire assister d'un avocat.